The World’s first True Wireless Headphones featuring Wood Dome Drivers… Cela ne pouvait qu’attiser notre curiosité ! Et ce n’est pas tout. Ces nouveaux écouteurs intra auriculaires sans fil de JVC ont également reçu le prix du ‘Good Design Award 2021’. Un prix parrainé par le Japan Institute of Design Promotion, décerné chaque année à des produits au design exceptionnel. Plongeons donc tout de suite dans le banc d’essai des JVC HA-FW1000T !

Design & confort de port

Si vous recevez le prix du ‘Good Design Award 2021’, cela veut dire que, par définition, vous êtes reconnu pour avoir réussi un design hors du commun. La première chose que vous remarquez lorsque vous sortez les écouteurs de l’étui est la touche de bois précieux. Je pense vraiment que c’est ce qui fait que les oreillettes se démarquent clairement par rapport à la concurrence. JVC aurait pu tout aussi bien opter pour un design tout en noir mat, tant les oreillettes déjà en soi sont bien dessinées. Mais le petit plus qu’apporte le bois aurait manqué.

Pour le design, on est donc d’accord. Et pour le confort ? A priori, on pourrait douter un peu devant la grosseur inhabituelle de ces écouteurs. Mais, une fois bien installés, ils se sentent chez eux dans vos oreilles. Je vous donnerai mes impressions tout de suite après vous avoir d’abord fait remarquer un point que j’ai trouvé très positif. Pour que les bouchons des écouteurs s’adaptent à toutes les physionomies, JVC en a prévu de tailles différentes. Elles sont 5, marquées de ‘S’ à ‘L’, avec une nette différence entre chacune. J’ai rapidement trouvé la bonne taille pour moi ; les différents bouchons sont faciles à changer, avec un léger effort dû au fait qu’une fois installés, il ne faut pas qu’ils ne sortent de l’oreillette par accident. Bon point ! 

Une fois la taille correcte des bouchons sélectionnée,  vous pouvez profiter de vos nouveaux écouteurs intra-auriculaires JVC HA-FW1000T. Je dois avouer que mes craintes devant la taille de l’objet se sont vite dissipées : les bouchons trouvent facilement leur place dans les oreilles, et, en ayant pris soin de régler le positionnement des oreillettes de manière à ce que le logo JVC soit droit, vous n’avez plus à vous en soucier, et le confort de port est agréable. Ce que j’aime particulièrement avec ces écouteurs, c’est qu’ils scellent vraiment vos oreilles. Vous n’entendez presque plus rien de votre environnement. Un peu comme un mini casque fermé, en fait.

Après l’écoute, vous pouvez facilement ranger les JVC HA-FW1000T dans l’étui fourni. Ils se mettent automatiquement, et restent en place grâce à une aimantation habilement prévue. La taille de l’étui est forcément aussi un peu plus grande que ce que l’on trouve ailleurs, et vous pourriez trouver que cela gêne. Personnellement, néanmoins, je n’ai eu aucune difficulté à ranger le boîtier dans une poche de pantalon ou de veste.

Avant de continuer, petite pause vidéo: review video.

Fonctionnement

La connexion des écouteurs JVC HA-FW1000T est très rapide et sans problème. Vous n’avez plus qu’à sélectionner Bluetooth sur votre appareil, et trouver les JVC dans la liste déroulante. Vous n’avez donc pas besoin de télécharger une application au préalable. Ce que je pense aussi être un plus, car lorsque vous sortez les écouteurs de l’étui et que vous les placez dans vos oreilles, ils « se souviennent » de votre Smartphone (et inversement) et se connectent automatiquement. N’oubliez pas de laisser votre Bluetooth activé, bien sûr ! Cela paraît idiot, mais ça m’est arrivé…

Une fois qu’ils ont été connectés, j’ai pu examiner les fonctionnalités de plus près. Par exemple, les JVC HA-FW1000T sont dotés du circuit « Qualcomm Adaptive Active Noise Cancellation ». Celui-ci ne déçoit pas du tout et vous isole parfaitement de votre environnement, quelle que soit la nature de celui-ci, puisque ce circuit adapte la réduction en fonction du niveau de bruit ambiant. Vous profitez alors de votre musique préférée en toute tranquillité. Dans le train par exemple, j’entendais à peine le bruit de roulement et le crissement des freins, et la conversation peu discrète de mon voisin au téléphone se faisait à peine perceptible.

J’ai aussi découvert une autre fonctionnalité intéressante: le ‘wear-detection sensor’, ou détection de port. Lorsque vous retirez un des écouteurs, les contrôles de l’autre toujours en place reprennent automatiquement le mode le plus courant : lecture/pause et plus/moins fort. Avec l’écouteur que vous ne portez plus, les options de contrôle sont désactivées, évitant ainsi toute mauvaise manœuvre.

Chaque oreillette est équipée de commandes tactiles spécifiques. Lorsque vous appuyez 1x sur le côté gauche, vous mettez la musique en lecture ou en pause. Avec 2 tapotements, vous baissez le son. Trois fois, vous le montez et quatre fois, vous désactivez la suppression du bruit ambiant. Avec le côté droit, lorsque vous appuyez 1x, le son est si atténué que vous pouvez entendre ce qui se passe autour de vous. Tapez deux ou trois fois pour respectivement avancer ou reculer rapidement. Comme pour tout appareil dont on ne voit pas les touches sur lesquelles on appuie, au début, ça galère un peu. Mais très vite, les commandes viennent toutes seules au bout des doigts.

Lisez aussi


banc d'essai JVC EXOFIELD XP-EXT1Banc d’essai: système de casque surround JVC EXOFIELD XP-EXT1

 


 

Pour ne pas gâcher votre plaisir dans nos régions pluvieuses, les JVC HA-FW1000T sont certifiés IPX4 ‘rain proof rating’. Le  microphone incorporé vous permet à la fois de passer des appels téléphoniques et d’utiliser la commande vocale. Je ne sais pas comment ils ont fait, mais les ingénieurs de JVC ont même réussi à ce que la conversation soit parfaitement intelligible quand on porte le masque…

L’écoute

Après avoir bien vérifié, en ce qui concerne la fonctionnalité, que les nouveaux écouteurs intra-auriculaires JVC HA-FW1000T ont tout ce qu’il faut, et bien plus, il était temps de tester leur comportement musical. Plus qu’avec aucun autre casque, entamer un test d’écoute avec ces écouteurs qui s’enorgueillissent d’être les premiers au monde à être équipés de ‘Wood Dome Carbon Driver units’ ne pouvait que nous exciter. Le bois est généralement très bien vu dans les milieux Hifi et il fait partie des matériaux réputés « nobles ». Souvent utilisé dans les instruments de musique, il affiche d’excellentes propriétés de vitesse de propagation du son et des caractéristiques d’amortissement des vibrations. Il est généralement aussi à l’origine d’un son chaleureux agréable à l’oreille. Pour ses nouveaux écouteurs, JVC associe le bois à sa technologie K2 développée à l’origine pour « purifier » la transmission des données numériques entre émetteur et récepteur. La technologie K2 permet de se rapprocher, à la reproduction, le plus possible de l’original, ou comme l’annonce le slogan : ‘Closer to the Musical Truth’. C’est pourquoi nous attendions beaucoup de ce test.

J’ai l’habitude de commencer chaque test avec un morceau contenant des « bonnes basses ». La qualité des graves en reproduction musicale a toujours une grosse influence sur l’équilibre tonal général. C’est le morceau ‘The Outsiders’ de Christian Cambas qui a eu l’honneur d’ouvrir le bal. Un morceau techno solide avec un crescendo féroce et un climax impressionnant. Dès que vous appuyez sur ‘Play’, la basse doit apparaître. Ouf ! C’était le cas avec les JVC HA-FW1000T. Les sons graves se déploient pleinement et vous les sentez passer à travers vos oreilles. Puis, après une montée en puissance qui vous fait frémir,  quand arrive le point culminant du morceau, il faut que les médiums soient fidèles et que les détails transparaissent clairement. Sinon, bonjour la soupe ! C’est à ce moment que j’ai cru ressentir l’apport des diaphragmes en bois. Il y a un genre de sonorité que seul le bois peut reproduire, une sonorité juste, bien sûr, mais empreinte d’une aura qui rend les sonorités magiques et leur confère une autre réalité. Bref, le bonheur d’écouter !

Il est certain aussi que la forme de l’oreillette que JVC nomme ‘Spiral Dot Earpiece’ y est pour quelque chose. Les cavités garnissant l’intérieur suppriment les parois lisses favorables aux résonances parasites. Celles-ci ajoutent du son non voulu au son voulu et sont responsables d’un résultat bourbeux noyant dans la masse les infimes détails. Les constructeurs d’enceintes acoustiques de qualité le savent bien, qui évitent les parois parallèles et amortissent l’intérieur du cabinet dans le même souci d’éviter les réflexions parasites. La sensation de netteté et de son direct est très présente avec les écouteurs JVC. L’impression générale de ces in-ears est celle d’un son riche, plein et juste que l’on n’a l’habitude d’entendre qu’avec des casques on-ears haut de gamme ou des enceintes Hifi de qualité. Déjà convaincu, je me suis ensuite laissé à écouter d’autres morceaux que je connais bien, toujours avec beaucoup de plaisir.

Les esprits chagrins pourraient regretter l’absence d’application (en tout cas pour le moment). Il n’y a donc aucun réglage  possible pour ces écouteurs, ce qui peut être parfois dommage quand par exemple, comme j’ai pu le constater, des basses envahissantes masquaient un peu trop les médiums. Personnellement, j’aime les basses puissantes,  mais il faut tenir compte de tous les goûts. Il faut alors se rabattre, quand ils existent, sur les réglages proposés par l’appareil source.

Une autre remarque : le niveau sonore doit être assez élevé pour parvenir à un certain équilibre, par comparaison à d’autres intra-auriculaires. Rassurez-vous : nous restons en-dessous du niveau sonore dangereux pour les tympans. Tenant compte de cela, l’expérience audio que procurent les JVC HA-FW1000T vaut vraiment la peine. Pour ma part, ils ont largement réussi le test d’écoute ! J’espère que ce serait le cas pour vous aussi. Je touche du bois !

Conclusion

Si vous recherchez des écouteurs avec un beau design et un beau son, vous êtes à la bonne adresse. Les écouteurs JVC HA-FW1000T ont reçu un prix prestigieux pour leur design, et leur qualité mise au point par des « oreilles d’or » vous permet de bénéficier d’une expérience audio au niveau supérieur, un peu à la manière d’un bon casque classique recouvrant les oreilles. Avec des basses profondes et nettes, des médiums clairs et des aigus jamais agressifs, le « son bois » vous encourage à écouter encore, et encore. Avec le plaisir au rendez-vous.  Des fonctionnalités utiles peuvent vous faciliter la vie lorsque vous êtes en déplacement. En bref : un autre beau produit audio de JVC. Merci JVC !

JVC HA-FW1000T

8.2

PRESTATIONS

8.0/10

FONCTIONNALITÉ

8.0/10

PRIX/QUALITÉ

8.5/10

QUALITÉ DE FABRICATION

8.5/10

DESIGN

8.0/10

Pour

  • Le design primé
  • Grande faculté d’adaptation physiologique
  • Expérience audio d’un niveau supérieur

Contre

  • La taille plutôt imposante de ces in-ears pourrait faire hésiter
  • Absence d’application
Points de vente de la marque jvc